Réduire les méfaits du tabac à l’aide de suppléments nutritionnels.

0
40
Le tabac peut créer une dépendance extrêmement forte, pour augmenter vos chances de cesser de fumer prenez des suppléments nutritionnels qui diminueront les effets du sevrage.

Le tabac crée une dépendance extrêmement forte. Non seulement la nicotine – la drogue à l’origine de cette accoutumance – a des effets physiques sur l’organisme, mais elle parvient presque directement au cerveau, procurant une impression de bien-être temporaire et calmant l’anxiété. L’arrêt du tabac faisant chuter le taux de nicotine, il provoque des sentiments d’angoisse et toutes sortes de troubles physiques.

Même si elle n’est pas considérée comme une maladie, l’habitude de fumer a des conséquences fâcheuses sur la santé. Dans les minutes qui suivent l’allumage d’une cigarette, d’une pipe ou d’un cigare, la tension artérielle du fumeur s’élève, son pouls s’accélère et son taux d’oxygène baisse. Au bout de quelques mois, des symptômes peuvent apparaître tels que toux, fatigue, congestion des sinus et essoufflement. À long terme, fumer peut entraîner un cancer, des troubles pulmonaires chroniques, des maladies cardio-vasculaires et des accidents vasculaires cérébraux.

 Il n’est jamais trop tard pour s’arrêter de fumer, même si la dépendance au tabac est très difficile à vaincre. Augmentez vos chances de réussite en prenant des suppléments qui vous aideront à affronter le manque et à atténuer l’anxiété liée au sevrage. Voici lesquels ainsi que leurs bienfaits sur votre santé.

Les bienfaits des suppléments nutritionnels pour réduire les effets du tabac

Commencez par augmenter votre apport en vitamines B et C, dont les réserves sont épuisées par le tabac. Les vitamines B améliorent la résistance nerveuse et peuvent atténuer l’anxiété. La vitamine C possède un effet antioxydant, c’est-à-dire qu’elle a la capacité de détruire une partie des radicaux libres en excès engendrés par la fumée du tabac.

  • Renforcez l’action de la vitamine C en prenant de la vitamine E : ensemble, elles réduisent le risque de maladies cardiovasculaires provoquées par ces radicaux libres en excès.
  • Le kawa, plante calmante, permettrait dans certains cas d’apaiser l’anxiété causée par le sevrage de la nicotine. Enfin, essayez la vitamine B5, ou acide pantothénique, qui stimule la production d’hormones antistress par les glandes surrénales.
  • Les racines de réglisse et de pissenlit pourraient également atténuer l’impression de manque : mâchez-en en cas de besoin impérieux. La tisane de molène a des effets similaires.

L’avoine pour diminuer les malaises liés au sevrage du tabac

Un certain nombre d’autres éléments nutritionnels, absorbés seuls ou combinés peuvent aussi diminuer l’envie de fumer. C’est le cas de l’extrait d’avoine, utilisé depuis toujours par les guérisseurs indiens pour mettre fin à la dépendance à l’opium. Une étude a montré que ce produit réduisait considérablement l’impression de manque, même chez des fumeurs qui avaient arrêté d’en prendre depuis 2 mois ; ce qui signifie qu’il atteint probablement dans le cerveau les zones où se situent les produits chimiques responsables de la dépendance.

Les suppléments recommandés pour diminuer les conséquences du tabac

Vitamines B
Dose : 1 comprimé 2 fois par jour au moment des repas.
Attention : choisissez un complexe dosé à 5 μg de vitamine B12 et 50 μg de biotine, à 400 μg d’acide folique et à 5 mg de toutes les autres vitamines B.

Vitamine C
Dose : 100 mg 3 fois par jour.
À savoir : vous pouvez prendre de la vitamine C naturelle sous forme d’acérola.

Vitamine E
Dose : 50 mg par jour.
À savoir : il est préférable de prendre de la vitamine E naturelle (germe de blé, fruits oléagineux…).

Extrait d’avoine
Dose : 1/2 c. à thé de teinture 4 fois par jour.
Attention : également appelé Avena sativa, il s’agit d’un produit à base d’alcool.

Kawa
Dose : 250 mg d’extrait 3 fois par jour.
Attention : choisissez un extrait titré à 30 % au moins de kawalactones.

Vitamine B5
Dose : 10 mg 2 fois par jour.
À savoir : utilisez du pantothénate de calcium, sa forme la plus courante.

Les effets reliés au tabac et au sevrage

Les symptômes dus au tabac:

  • Toux persistante ou accès répétés de bronchite ou de pneumonie.
  • Enrouement, gorge irritée, mauvaise haleine et jaunissement des dents.
  • Grisonnement, perte de cheveux et rides précoces.
  • Chez certains hommes de l’impuissance.

Les symptômes reliés au sevrage du tabac:

  • Anxiété, dépression, sensation de manque, fringales, nervosité et irritabilité.
  • Somnolence, fatigue, maux de tête, toux productive et constipation.
  • Si vous constatez les signes d’une maladie sérieuse en relation avec le tabac : douleurs dans la poitrine ou le haut du dos, respiration asthmatique ou toux chronique, mucus rose ou sanglant, plaies ou taches blanches persistantes dans la bouche, sur la langue ou dans la gorge.

La tension nerveuse provoquée par le sevrage du tabac accroît les besoins de l’organisme en vitamine B5.

Attention, si vous suivez un traitement médical, consultez votre médecin avant de prendre des suppléments.

Que faire d’autre pour cesser de fumer ?

Il existe, pour arrêter de fumer, des suppléments qui ont un effet sur le plan nerveux et atténuent les sensations de manque. Ils peuvent être pris pendant des semaines ou des mois en association avec des produits de désintoxication au tabac, tels que les gommes à mâcher ou les timbres de nicotine et, sous surveillance médicale, avec des antidépresseurs.

  • Consommez beaucoup de fruits frais et oléagineux et de légumes pour réduire les effets nocifs de la fumée du tabac sur l’organisme.
  • Préférez les légumes verts à feuilles, les carottes, les baies (myrtilles et airelles, notamment, qui empêchent la vue de se dégrader) : tous ces aliments aident à prévenir le cancer.
  • Pour vous aider à lutter contre le manque, envisagez de recourir à l’acupuncture ou à l’hypnose.
  • Pour oublier votre anxiété, faites de l’exercice. Une promenade d’un pas alerte peut aussi vous aider, en quelques minutes, à surmonter une sensation intense de manque.

D’autres informations intéressantes sur le tabagisme

Le saviez-vous ?
On sait depuis longtemps que les amateurs d’alcool ont tendance à fumer plus que les autres et que, sur le plan social, boisson et tabac vont souvent de pair. Une étude américaine récente a d’ailleurs prouvé que, chez les fumeurs,  l’alcool accroissait l’envie de fumer.

D’après le Journal of the National Cancer Institute, au bout de 3 mois de sevrage du tabac, les risques de rechute deviennent moins élevés.

  • L’impression de bien-être que l’on éprouve en fumant provient de composés qui reproduisent les effets de l’acétylcholine, substance chimique cérébrale essentielle pour la vivacité mentale. Une alimentation équilibrée et la prise quotidienne de polyvitamines fortement dosées peuvent stimuler la production d’acétylcholine naturelle et atténuer ainsi le besoin de fumer.
  •  La fumée du tabac dans l’air ambiant est considérée comme un facteur cancérigène de catégorie A par l’Agence de protection de l’environnement des États-Unis, au même titre que l’arsenic, l’amiante, le benzène et le radon.
  • La capacité pulmonaire d’un ex-fumeur s’élève au bout de 3 mois. Après 15 ans environ, la majorité des risques graves pour la santé disparaissent.

Aidez nous à s’améliorer: Merci de partager

Cet article Réduire les méfaits du tabac à l’aide de suppléments nutritionnels. est apparu en premier sur Zapping Web.

De toutes les herbes et les plantes de ce monde, l’aloé vera est quelque chose
L’infertilité est devenue un problème préoccupant pour de nombreux couples. Ils ne comprennent pas toujours
Les brûlures d’estomac ne sont pas très graves, la plupart du temps, mais elles sont
Démangeaisons, brûlures… nous sommes toutes un jour gênées par des petits soucis mal placés… Dans
Le Vicks-Vaporub est classiquement utilisé pour soigner la toux, le rhume et la bronchite décongestionner

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here