Moquée et abandonnée par son petit ami, cette fille lui écrit une lettre ouverte sur Facebook !

0
30

La beauté étant une chose relative, on suppose que personne n’a le droit de s’interroger sur la beauté d’une fille, car chacune d’entre elle est à sa manière.

Donc, les hommes qui ont la mauvaise habitude de se moquer des filles à cause de leur look, sachez que vous les devez des excuses. Cette fille a été ridiculisée par son petit ami et en réponse, elle lui a écrit une lettre ouverte sur Facebook.

A la découverte de Brittaney Shane, une fille de l’Alabama :

Brittaney avait une relation toxique, où elle a toujours été ridiculisée par son petit ami à propos de son apparence, son poids, sa coiffure et de chaque petite chose. Son petit ami l’a traitait de tous les noms «laides, collantes et ridicules…».

Moquée et abandonnée par son petit ami, cette fille lui écrit une lettre ouverte sur Facebook !

Et comme si cela ne le suffisait pas, il l’a quittée pour une autre «jolie fille» de son choix! Brittaney était tellement blessée qu’elle aurait pu se tourner vers le chemin de l’autodestruction, mais au lieu de cela, elle a choisi de lui écrire une lettre ouverte sur Facebook.

« Tu as toujours dit que les cheveux longs ne me convenaient pas et que tu préférais avoir une copine aux cheveux courts, alors j’ai gardé mes cheveux courts. Puis tu t’es moqué de moi et tu m’as dit que j’avais l’air ridicule quand je me teignais en rouge. Une semaine plus tard, je suis passé au blond. »

Brittaney ne s’arrête pas là, elle continue…

Sans aucune retenue, Une enseignante Brésilienne  a pris les leçons d’éducation sexuelle à un tout
Destinées à retenir les cheveux, les usages des épingles de cheveux ne se limitent pourtant
Cette femme paraguayenne a été obligée de subir une opération de reconstruction  faciale après que
Dans un monde où le mariage continue d'être une attente commune pour les adultes, demeurer
La science suggère que nous ne sommes pas génétiquement programmés pour la monogamie. L'ocytocine chimique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here