Moins dépenser : 21 astuces

0
411

moins dépenser d'argentChoisir de moins dépenser peut être très profitable dans la vie. Et si vous en faites votre nouvelle habitude, cette dernière évoluera vite, en même temps que votre situation financière.

Pourquoi ? Parce que vous aurez désormais la possibilité d’économiser pour vos plus grands projets.

Aussi, vous trouverez plus facilement le confort ou l’épanouissement, sans toujours avoir à trouver des manques à combler par des dépenses extravagantes.

En limitant vos dépenses, vous constaterez alors qu’il ne vous en manquait pas autant et que ce ne sont pas tant les dépenses qui définissent le confort d’une vie. Cela vous amènerait sans aucun doute vers une multitude de réussites.

Ne craignez pas de prendre cette décision, car nombreuses sont les astuces envisageables qui vous aideront à mener à bien ce projet. D’ailleurs, dans la vie, il n’est jamais trop tard pour changer son comportement financier. Même à la retraite, on peut encore apporter une réelle différence grâce à ce moyen. Il est fort probable qu’à partir de là, vous verrez la vie autrement et découvrirez l’épanouissement d’un angle différent.

Évidemment, il n’est pas si motivant que ça de faire un grand projet si celui-ci ne va ni résoudre nos problèmes, ni ne va faire notre bonheur. D’ailleurs, abandonnez sans même avoir commencé si vous le faites pour d’autres personnes. Déjà, cela va sembler encore plus dur que si vous le faisiez pour vous. Mais par contre, ceux qui veulent changer de vie ne seront pas déçus, ils seront plus facilement satisfaits.

1- Définir ses réels besoins

D’abord, faites l’état des lieux de votre maison ainsi que de vos affaires personnelles proprement dites. Définissez ce qui vous manque vraiment et ce que vous avez de trop. Voyez comment vous imaginez votre vie où vous comporter financièrement. De toute façon, il est clair que vous voulez arrêter de faire moins de dépenses. Mais demandez-vous quand même pourquoi.

Est-ce que votre salaire ne fait pas vos mois à cause de vos habitudes financières ou est-ce que celui n’est vraiment pas satisfaisant ? Est-ce que vous vivez sur la juste ligne de l’autosuffisance, ou est-ce que sur ce plan vous êtes encore loin du compte, ou sinon croyez-vous que vous pourrez accomplir d’autres projets ou posséder d’autres choses si vous changez de tactique ? Répondez honnêtement à toutes ces questions et faites-vous à vous-même des demandes précises et éclaircissez vos rêves. Ne vous voilez pas la face sur ce qui est à changer, mais aussi et surtout ce qui est à garder.

2-  Bien réfléchir avant chaque dépense

Posez-vous toujours la question avant chacun de vos achats : est-ce que j’en ai vraiment besoin ? Pour quelle fréquence ? Pendant combien de temps ? Il serait alors évident que l’achat n’est pas intéressant si vous n’avez pas de réponse plausible à toutes les questions de ce genre. Prenez au moins une nuit pour réfléchir à vos idées d’achats avant de les mettre en exécutions.

3- Connaître ses priorités

Parmi vos achats, demandez-vous ce qui est plus urgent. Alors, si vous ne pouvez pas tous vous offrir ce dont vous aurez besoin en même temps, commencez déjà par les premières priorités. Il vous faut réfléchir de manière posée, sinon vous ne réussirez pas cette étape. Les suivants pourront sans doute attendre le prochain mois. Ce qui est sur, c’est qu’en même temps vous apprendrez plus sur vous-même grâce à cette technique.

4- Penser réutilisation

Vous êtes sensé réutiliser un objet tant qu’il peut encore assurer ses fonctions. Ne soyez pas snob, comme ceux qui jettent tout à la moindre usure, même si ce n’est pas très grave, comme une écaille dans la peinture pas exemple. Dans ce cas d’ailleurs, vous pouvez toujours repeindre.

5- Faire réparer les réparables

Surtout, si c’est un appareil qui peut se réparer, n’hésitez pas à le faire pour la bonne cause. Pensez au coût, qui sera la plupart du temps nettement plus bas que le rachat d’un neuf. Le but n’est pas l’avarice, mais le système d’économie dans la limite du raisonnable. Tant que le résultat vous satisfait, il n’y a pas de raison que l’objet soit mis à la corbeille ni que vous achetiez un autre.

Des fois aussi, nous avons cette manie d’avoir un rechange au cas où. Ce n’est pas valable pour toutes les situations, mis à part pour les objets qui nous servent en cas d’urgence. Le reste, si on en prend sinon et d’ailleurs qu’on peut s’en procurer sans difficulté et rapidement, on n’a pas besoin de prévoir un rechange. Ce sont des petites habitudes qui semblent anodines, mais qui comptent quand de multiples pas occurrents.

6- Ne sous-estimez pas les services après-vente

Les services après-vente sauvent véritable dans certains cas. En effet, il n’est pas exclu qu’un objet s’abîme après la première ou la seconde utilisation. Alors, si on vous offre une SAV après un achat, tachez de vous en souvenir et de faire attention aux conditions de validité su SAV.

7- Faire attention à ses propriétés personnelles

Il est toujours très difficile de détruire que de construire. De la même manière, il est si facile d’user que de racheter. C’est seulement à ce moment que l’on se dise que telle ou telle chose aurait pu tenir plus longtemps si on y avait pris soin. Vous devez avoir cette habitude sur tout ce qui vous appartient. Ici, on parle de choses matérielles, mais vous pouvez étendre votre attention plus loin que ça.

Essayez toujours de ranger chaque objet à une même place, dans un endroit adéquat, au lieu de le laisser là où vous vous en serez servi la dernière fois. Évitez qu’il ne soit placé ou utilisé avec quelque chose d’inapproprié, qui risque alors de l’user, et ne l’utilisez que pour ses fonctions prédéfinies. Faites l’essai quelques jours et établissez de bonnes habitudes. Ces dernières vont vous aider plus que vous le pensez.

Si vous avez des difficultés à respecter vos objets personnels, essayez de leur accorder une valeur sentimentale. Cherchez pourquoi il compte, pour quelle occasion l’avez-vous acheté ou sinon qui vous l’as offert, en quoi l’objet vous a-t-il si bien servi. Ainsi, vous lui rajouterez de la valeur et deviendrait plus aisé de bien le garder.

8- Classer les dépenses par enveloppe

Pour pouvoir moins dépenser, il vous faut plus qu’une astuce. L’une des plus efficaces est la distribution des dépenses entre différentes enveloppes. Vous diviserez donc toutes vos charges et séparerez dès le début du mois par exemple la somme destinée à régler chacune d’entre elles. Commencez par vos obligations, notamment le loyer, la nourriture, les écolages des enfants, l’électricité, l’internet, etc. Après, faites-en de même avec le reste, celles qui ne sont pas indispensables, mais dont vous ferez par principe ou pour quelques autres raisons.

Faites-le chaque moins dès réception de votre salaire, avant la moindre dépense. Et une fois que vous aurez retiré ce qui est obligatoire, vous vous trouverez avec moins d’argent donc moins de calculs à faire pour ce qui reste de vos dépenses. Tout votre compte vous sera plus clair afin de décider des dépenses à réduire, à stabiliser ou à augmenter selon le genre des dépenses et les priorités.

9- S’offrir quand même une marge d’erreur

Ce serait généralement dur et stressant que de devoir suivre à la lettre un plan, même si c’est vous-même qui vous l’êtes fixé. Quoi que cela puisse devenir une routine quand vous y aurez vraiment plongé et que la différence ne se fasse pas sentir tout le temps. Mais on risque tous d’avoir ces moments de suffocation et de « ça en est trop ». Alors, il serait plus convenable de se donner une marge sur l’ensemble des dépenses.

10- Se faire des cadeaux

Et c’est souvent à ces moments-là que vous devez prendre le temps de respirer et de vous faire vous-même des cadeaux d’encouragement et de félicitations pour les efforts accomplis jusqu’alors. Vous verrez, même si cela paraît fou ou insensé, qu’il n’y a pas plus que fortifiant que de recevoir un soutien de soi-même, car cela veut dire que vous acceptez le chalenge, que vous être prêt à continuer sur cette voie et que vous êtes content de votre propre travail.

11- Être économe de principe

Être économe, c’est se serrer la ceinture sur le plan financier.  Après, sur le plan matériel, vous serez appelé à économiser. Le but est de savoir prendre soin de tout ce que vous avez, de manière à ne pas avoir à racheter en neuf tout le temps. Sinon, comme le temps vaut de l’or, vous devriez également éviter de le gaspiller. Et si jamais vous aviez quelques dépenses que vous faites juste par habitude, comme aller tous les week-ends à des concerts, dans de grands restaurants ou autre, il est temps peut-être d’en définir les limites.

En outre, vous devez penser de façon économe à chacune de vos actions, vois comment vous pourrez faire d’une pierre deux coups, prioriser les urgences, mais aussi accomplir tout ce qui est à faire et dont vous avez la possibilité dès que possible afin de ne pas avoir des retards ou des imprévus. C’est important et tout cela vous aidera à continuer dans le même sens, votre façon de voir les choses changera complètement et il ne vous serait dès lors plus nécessaire de déployer de gros efforts pour avoir des résultats conséquents. Tout viendra naturellement.

12- Fortifiez-vous psychologiquement

Votre envie de moins dépenser n’est pas impossible, mais demande quand même une grande autodiscipline. Changer d’habitudes ne ressemble en rien à se changer. C’est plus dur il faut se l’avouer, quoi que nécessaire si on veut réussir. Il vous faudrait donc, surtout si vous êtes plus ou moins vulnérable mentalement, faire des activités qui vous aideront à garder haut le moral.

Il est tout à fait compressible si certains ont besoin d’un véritable coach. Il faut savoir que personne ne peut réussir seul et qu’une présence qui vous accompagnera dans la même direction, et tout le long ne peut qu’être encourageante. D’autant plus qu’un coach ne vous fera pas penser à l’échec et ne s’exprimera pas négativement par rapport à votre projet, comme certains de vos proches ou amis pourront le faire.

Et n’attendez l’ordre de personne pour la gestion votre argent et n’attendez pas d’être félicité. Travailler en silence peut donner de meilleurs résultats, ne vous confiez qu’aux personnes de confiance.

13- Dévier les influences

Ces personnes là, par jalousie, peuvent vous insuffler de mauvaises influences. Ce qui n’exclut pas que vous puissiez trouver un coach prêt à rendre service parmi votre entourage, au lieu de payer quelqu’un de l’extérieur. Ce qui est sur, c’est que ces mauvaises emprises sont en mesure de vous décourager à la longue, ou du moins vous attarder malgré vous.

Alors, autant les éviter du mieux que possible, sinon préparez bien vos arguments afin que leurs idées ne touchent ni votre foi ni vous motivation par rapport au sujet. Après, peut-être que c’est vous qui réussiriez à les convaincre de faire pareil. Ce sera encore plus motivant d’ailleurs d’essayer d’atteindre un but commun à plusieurs.

14- Tenir un cahier des charges

Sur ce cahier des charges, vous inscriviez chaque mois et même idéalement chaque jour toutes vos dépenses : obligations et autres charges, imprévus, coups de folie, économie forcée, etc. Face à cette illustration plus concrète de votre situation financière, vous discernerez sans trop de difficultés sur quoi vous avez encore échoué et quelles dépenses vous avez pu très bien gérées depuis que vous aurez commencé. Et vous saurez alors comment améliorer.

Il ne vous arrivera plus de vous demander pourquoi vous n’avez plus rien ou pourquoi il en reste si peu, ou pourquoi pas beaucoup. Et ce serait encouragent de voir que ce mois-ci, vous avez pu vous rapprocher de votre but, et qu’avec votre salaire,  vous avez pu acquérir que vous aviez besoin ou dont vous aviez envie depuis le temps. Ce cahier pourra vous servir si ce n’est pour aider d’autres personnes dans la même quête.

15- Faire des feedback réguliers

Prévoyez une heure au moins de votre temps tous les semestres ou trimestres ou autres intervalles de votre choix pour revoir tout ce que vous avez accompli jusque-là. Évaluez le chemin qui reste à faire, les difficultés à surmonter, les situations favorables, etc. Marquez les points négatifs comme positifs et essayez de trouver à chacun la solution qui les résoudrait ou qui vous permettrait de les garder.

Voyez également si des changements se sont passés dans votre situation personnelle ou professionnelle, car cela a peut-être entraîné des modifications de vos besoins, de vos moyens financiers, de vos disponibilités, de votre capacité intellectuelle ou physique, etc. Car si c’est le cas, il faudrait sûrement revoir les chiffres et les méthodes, de façon à toujours pouvoir obtenir de bons résultats et pour que vos efforts antérieurs ne soient pas vain.

16- Soigner sa santé

Cela paraît anodin et pourtant c’est essentiel d’être en bonne santé dans tout ce qu’on fait. De là partent tous les succès. Demandez à ceux qui sont malades et vous saurez combien il est difficile de faire des efforts physiques ou mentaux dans cet état. Il ne faut donc pas lésiner sur le sujet. Et si jamais vous êtes sous traitement ou que vous avez une maladie qui vous accompagne depuis toujours, cela doit être marqué en tout début de votre liste de priorités. Dans tous les cas, l’enveloppe de la santé doit toujours être bien remplie, d’autant plus qu’on ne sait jamais à quel moment il peut y avoir urgence.

17- Être capable de se relever

Si vous voulez arriver à moins dépenser, ne vous permettez pas l’échec. Une volonté de fer doit vous accompagner durant cette épreuve. Ce n’est en rien pour vous faire peur, quoiqu’il ne soit jamais facile de changer du jour au lendemain ses habitudes. Alors, il faut bien se préparer mentalement, et surtout ne pas se laisser lorsqu’il vous arrive de craquer, de vouloir tout abandonner, car le chemin paraît encore long ou que c’est dur.

Le mieux que vous puissiez faire est de chercher un moyen de contre attaque, vous permettant le moment venu de vous relever, de surmonter n’importe quel obstacle, de ne point se laisser influencer. N’ayez pas peur de recommencer encore et encore, car le but se trouve devant vous et plus vous continuez dans cette direction, plus il va se rapprocher.

Comme expliqué plus, il faut se relever en cas d’échec, avoir du courage, être auto discipliné, etc. Mais vous ne pourrez remplir ces critères sans avoir la patience convenable. Donnez-vous le temps de respirer lorsque vous sentez l’étouffement ou le stress, de reprendre en cas d’échec, de répondre à vos propres exigences sans être trop dur. Presque toutes ces astuces, chacun les connaît très bien et pourtant rares sont ceux qui les appliquent consciencieusement. À vous maintenant de vous placer du côté des battants et devenir meilleur pour votre propre épanouissement.

18- Ne pas sortir le portefeuille plein

Il faut également éviter de se mettre dans des situations incongrues si on ne veut pas perdre son argent pour pas grand-chose. L’une des meilleures précautions est de ne pas emporter avec soi, à chaque fois, autant de liquide. Soit, vous apportez une carte bancaire peu garnie. Retenez-vous à l’essentiel et gardez la ligne droite. Bref, faites en sorte que vous n’ayez pas de quoi vous tenter.

Si vous sentez encore de la difficulté, éloignez-vous autant que possible des endroits susceptibles de vous faire changer d’avis. Fuyez les grands luxes, les restaurants coûteux, retenez-vous pendant quelque temps par rapport aux grands projets de voyage et aux grands achats. Attendez le bon moment, quand tout est stable et que vous ayez appris à bien gérer vos dépenses. Vous serez alors en mesure de choisir le meilleur rapport qualité-prix.

19- Ne prenez pas de risques inutiles

Tant que vous êtes encore en phase d’apprentissage, évitez les risques inutiles. Si vous aviez d’habitude d’investir dans les paris sportifs ou dans d’autres investissements de ce genre, prenez une pause. Les priorités d’abord, et surtout ce qui est sur et constant, le reste vient après. En effet, il faut y aller petit à petit, en faisant un pas après l’autre. Tout au moins, ces activités-là ne doivent ni figurer en haut de votre liste des priorités, ni engendrer la réserve de coquettes sommes d’argent à leurs fins. Il faudrait mieux se concentrer d’abord sur les charges et sur l’épargne, en convenant de réduire ses folies.

20- Limiter ses coups de folie

Dans la vie, il faut toujours savoir se faire plaisir, mais en restant raisonnable. Alors, si d’habitude vous aviez l’habitude de ne pas du tout réfléchir quand vous le décidez, désormais, prenez le temps d’y penser à deux fois afin de ne pas regretter. Au mois, fixez-vous une limite, laquelle vous ne forcerez pas d’atteindre à chaque fois. Surtout, tâchez de le faire occasionnellement, et aussi de bien définir ce que vous appellerez occasion appropriée.

Cela dit, même si vous allez dépenser sur un coup de tête, consciemment c’était déjà prévu. D’ailleurs, en dépensant moins, vous arriverez déjà à disposer d’une marge de possibilité. Il faut vraiment faire attention de ce côté parce que les tentations sont partout. Il ne vous pas se donner des excuses du genre qu’on s’est retrouvé au mauvais moment au mauvais endroit. Il faut savoir se dire non.

21- Économiser

Pour moins dépenser, passez par l’économie proprement dite. C’est-à-dire, évaluez vos dépenses,  dont les dépenses obligatoires, la somme destinée pour marge et celle affectée à vos petits coups de folie, et prenez la décision d’économiser le reste. Cela exige une certaine moralité, car ce sera à vous de vous obliger de ne plus toucher à cet argent une fois que vous l’aurez versé dans votre compte épargne, et surtout avant. L’idéal est, une fois que vous aurez pu définir vos possibilités, de virer tout de suite cette économie vers un compte séparer, dès que vous auriez touché votre salaire.

Qui ne rêve pas de bien gagner sa vie ? Qui ne rêve pas de réussir
Il est important d’acquérir l’indépendance financière afin d’avoir la possibilité de vivre plus librement et
Vous voulez devenir riche sur Internet ? Vous avez bien raison. C’est possible aujourd’hui. Et vous
Vous voulez gagner au moins 10 000 euros par mois sur Internet ? Waooow !!!! J’adore ce genre
Vous avez déjà vu des gens vendre des produits sur Internet ? Vous avez déjà entendu

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here