Comment trouver un nom de produit ou de marque?

0
334

nom de produit et de marqueIl faut trouver un nom produit ou de marque originale pour pouvoir le vendre bien.

C’est de là que tout commence en effet.

Si le nom n’attire pas, peu s’en souviendront ou même le remarqueront.

Or, dans le cas contraire, prononcer le nom serait déjà un plaisir pour les clients et ça sera surtout une fierté d’avoir le produit ou un produit de la marque.

Le meilleur, c’est que ce genre de virus se propage rapidement et juste l’originalité du nom vous aurait permis de booster votre chiffre d’affaires.

C’est intéressant non qu’un travail soit déjà fait pour la productivité et que, de plus, vos clients vous aideront à pérenniser la renommée ?

Beaucoup ont réussi avant vous à se faire un nom pour leur produit ou marque puisqu’ils ont pris connaissance des meilleures méthodes pour y parvenir.

Dans ce domaine, l’imagination de l’homme est illimitée, du coup, les possibilités sont toutes aussi nombreuses.

Consacrez à ce projet le temps qu’il faudra, car vous savez maintenant que la valeur du nom est inestimable.

Surtout, prenez conscience que vous allez le porter longtemps, car en changeant le nom de votre produit ou marque en chemin, vous allez tout perdre et devrez recommencer à nouveau. Afin de ne pas avoir de regret, mais plutôt de gagner une belle notoriété et pouvoir ainsi faire de bonnes affaires, suivez ce guide.

Sortir de l’ordinaire

L’originalité est la clé principale du succès d’un nom de produit ou de marque. Et en choisissant le nom, pensez également au logo qui va l’accompagner, notamment dans le cas d’une marque. Sinon, pensez au design de votre produit, à partir duquel vous pourrez également vous inspirer.

Vous avez par exemple une brosse à dents pour enfant en forme de petit lapin, alors vous pouvez l’appeler tout simplement le lapin malin. L’originalité, c’est quand le mot choisi reflète une forte personnalité, comme s’il s’agissait de quelqu’un, ou une qualité supérieure. Hay-tek est par exemple un nom qui fera penser à du matériel High-tech.

D’abord, il faut se séparer de tout jugement ou préjugé. Le but est de laisser libre cours à ses pensées pour obtenir le maximum d’idées, sans les peser, ni les comparer.

Tant que votre esprit a la force de produire de nouvelles idées, notez-les séparément en faisant en sorte que toutes se voient. Il y a jusqu’ici égalité, et c’est surtout la quantité qui compte. On n’est pas encore arrivé à la phase de choix d’un nom ; mais de collecte des idées.

Si vous pouvez sortir afin de trouver un endroit plus propice à l’ouverture de votre esprit, à faire mieux ressortir votre capacité créative, sinon pour vous mettre dans le contexte, il ne faut pas hésiter.

Après quoi, vous devez apporter votre jugement sur chaque idée, une à une, afin de ressortir de la qualité. Introduisez vos critères éliminatoires avec les “oui, mais” et les “ou plutôt”, comme ça, vous pourrez en éliminer déjà pas mal.

Partez de ce qui est le moins fondamental, puis ce qui n’est pas indispensable, jusqu’au plus important à retenir parmi les idées que vous aviez trouvé plus haut, en utilisant deux ou trois autres notes entre ces trois lignes, ou en les modifiant selon votre convenance. C’est donc ici que le nom sera choisi, qui ne doit en aucun cas être fait au pif. Le filtrage doit continuer ainsi jusqu’à n’avoir qu’une seule réponse, celle qui sera sûrement la meilleure.

Quoi qu’il en soit, il faut garder son esprit ouvert et penser toujours à la place des clients, des gens ordinaires, en gardant en tête les cas qui leur permettent de mémoriser facilement un nom. Vous devez quand même pouvoir véhiculer votre message dans ce nom là, dans le cas où vous vous êtes quand même convenu d’y faire apparaître tel ou tel mot pour une raison.

Connecter les mots

Faites du brainstorming pendant lequel vous allez essayer de rassembler autant de mots qui parlent pour votre produit.

Exemple, si votre produit est un savon, l’eau, la peau, le parfum, l’état, liquide ou solide, ainsi que tous les mots et expressions liés de près au savon doivent être pris en compte et figurer dans votre liste d’idées, sans pour autant devoir être inséré dans le nom final. Ils vous inspireront mieux, et sûrement d’ailleurs, en cours de chemin.

Réunissez toutes les personnes susceptibles de participer à la recherche, notamment les plus créatives, et préparez un vrai atelier. Munissez-vous du matériel nécessaire, comme par exemple des post-its et des stylos afin que chacun puisse noter ses idées, un grand tableau sur lesquels vous allez filtrer ces idées par système d’élimination. Investissez vraiment afin d’éviter de perdre son argent parce qu’on a malheureusement choisi le mauvais nom pour son produit.

Faire des essais sur des prototypes

Il est également intéressant de faire des essais avec plusieurs prototypes en petit nombre. Il serait efficace alors, après avoir rassemblé des idées demandez à chaque personne d’un groupe des noms qui correspondent selon leur avis aux prototypes que vous leur montrez, aussi les grandes caractéristiques qu’ils y trouvent. Inversement, proposez des noms et laissez-les choisir parmi les prototypes, lequel convient mieux à tel ou tel nom.

Générateur de nom sur Internet

Vous disposez d’une autre alternative pour trouver un nom de produit ou marque : les générateurs de nom sur Internet. Ces générateurs ont déjà pu aider beaucoup de personnes, alors pourquoi ne pas y puiser des idées? Si vous bloquez dans votre imagination, les sites internet en parlent beaucoup aussi. Vous pourrez donc très bien faire quelques recherches sur la toile pour combiner vos idées avec d’autres avant de faire. Parmi eux, on peut retenir nomatic, trouverunnom, generateurmarque.

Chacun dispose de son propre algorithme et se présente comme un moteur de recherche. Certains vous demanderont des syllabes que vous aimerez trouver, d’autres les préfixes et suffixes que vous désirez, sinon des sons, des noms ou des lettres. En plus de proposer une immensité de combinaisons, soit de possibilité, ils confirment en plus immédiatement si le nom est encore disponible ou pas.

Savoir être court, mais implicite

Un nom plus court sera plus facile à mémoriser. Deux ou trois syllabes suffisent largement. Par exemple, choisissez tout simplement METO pour une marque de fabrique ou transformation de métal, ou FER-RY pour quelque chose ayant trait à du fer.

Le nom est court et pourtant on peut tout de suite en conclure la relativité à du métal. Dans le dernier cas, il a fallu mettre le tiret sinon, il ne sera pas très implicite, car un ferry c’est toute autre chose. Quand même, ainsi, l’allusion à FERRY rajoute du charme et laisse tout de suite penser par exemple à une histoire.

C’est devenu un nom qui fait rêver. Ne pensez pas que ce soit banal, mais mettez-vous à la place des clients et portez loin votre imagination, votre vision des choses, et vous comprendrez mieux leur logique de pensée, puis vous vous rendrez compte ensuite combien ça vaut de penser à ces choses-là. De plus, on sait que pour mieux mémoriser un mot, les gens se servent de ce qu’ils connaissent déjà : un mot, un événement, une situation, etc.

Donc dans notre cas, ferry, tout le monde connaît. Et alors, en entendant le nom de votre produit ou marque, ils penseront à un ferry et aux croisières, aux voyages et aux beaux paysages en mer. Et dans l’inverse, en pensant à un ferry, les gens se souviendront du nom et donc de votre produit.

C’est ainsi que naissent entre autres les bouches à oreille, puisqu’au cours d’une discussion toujours sur le ferry, le vrai, l’un des interlocuteurs pourrait en passant parler à l’autre personne de votre produit ou marque, mais ce serait dans le cas où votre produit a attiré son attention ou lui a déjà été utile.

Bref, être implicite aussi, c’est quand le mot vous parle vraiment. Mais il vous faudrait également tenir compte des restrictions d’usage de tel ou tel nom dans votre pays comme à l’étranger si vous avez prévu, même pour plus tard des exportations. Vérifiez dès le départ, car ce sera très difficile, voire impossible de changer si on s’en rend compte qu’après des années.

Jeu de mots

Pour trouver un nom de produit ou de marque pouvant devenir une grande force de vente, il faut être malin. Les jeux de mots, c’est ce qui facilite la mémorisation d’un nom entre autres. Vous pouvez vous inspirer des quelques idées suivantes :

  • Utilisation une écriture différente d’un mot ou d’une expression
  • Choisir un adjectif positif, qui sert à bien qualifier une chose, comme la beauté, la force, la puissance, la robustesse, la souplesse ou encore l’efficacité, en modifiant un peu l’écriture
  • Choisir un nom propre qui n’est pas très répandu
  • Se servir d’un nom étranger, dont les gens du coin, ou plutôt de votre ville ou pays, a peu de chances de connaitre si vous voulez apporter un parfum exotique
  • Choisir un mot qui laisse paraître une grande familiarité afin que vous puissiez déjà vous rapprocher de vos clients, rien qu’avec le nom ; un nom qui les fait sentir un peu comme en terrain connu ou même un peu de chez soi pourquoi pas.

Selon le genre de produits ou de marque que vous voulez créer, vous pourrez notamment créer un nom original, en jouant plutôt sur les initiales, en les rassemblant avec esthétique. Vous pouvez choisir LABO, en allusion à lavage et bonne odeur, pour un produit correspondant. Votre slogan peut être dans ce cas : propre et parfumé. PAPA peut être une autre idée dans ce cas, en diminutif de propre, arrangé et parfumé.

Essayez autant de combinaisons possibles, même vous y passez des heures et des heures et demander des avis à votre entourage. Vous, avec ces derniers, déduirez sûrement celui qui sonne mieux tout en étant le plus implicite.

Le temps c’est de l’argent, comme le dit l’adage, et c’est précisément pour cela qu’il ne faut pas faire de réserves, parce qu’en réservant du coup le temps qu’il faudra à votre recherche, vous aurez de grandes chances plus tard de gagner ce qu’aurait valu ce temps perdu, ou même largement plus. Votre effort payera.

Par ailleurs, faire en sorte que le nom soit à la mode, sinon cela va diminuer de beaucoup les potentiels intéressés.

Évitez en outre les noms pouvant avoir une signification singulière dans d’autres langues connues ou très utilisées.

La phonétique doit aussi être polyvalente pour n’importe pays, car plus le nom est difficile à prononcer là-bas, plus vous rencontrerez des difficultés à l’exporter.

Ne pas copier

Vous ne serez jamais originale si vous vous rapprochez en quelque sorte d’un nom existant. Vous obtiendrez toujours le « c’est comme » en référence à ce dernier. Il faudrait donc éviter de vous inspirer du nom des mêmes produits que le vôtre, ou des marques qui produisent des équivalentes, c’est-à-dire un nom appartenant à un concurrent direct.

Copier le nom d’un produit, ou du moins prendre exactement la même chose, mais avec une ou deux lettres de changées est un acte frauduleux. Dans certains cas, vous ne serez pas poursuivis, néanmoins, sachez qu’il n’y a aucune singularité là dedans, vous êtes juste l’ombre de l’authentique sinon c’est vous qui lui faites directement de l’ombre dans votre champ d’action, et c’est malhonnête. Et le comble, si jamais la marque ou le produit tombe, avec la faillite de son producteur par exemple, vous risquez gravement de tomber avec.

Mais ce qui est aussi à retenir, c’est que tout le privilège reviendrait à la marque d’origine.

Peut-être que vous allez vendre en vous servant du nom trouvé par autrui, votre produit ou marque ne sera jamais reconnu personnellement, d’autant plus qu’on ne peut parler ici d’unicité.

Dès qu’on prononce le nom en question, les clients feront tout de suite allusion au créateur de la marque, donc au vrai propriétaire, votre copie sera de moins en moins appréciée au fil du temps, au fur et à mesure qu’ils s’en rendront compte. Et la liste des désavantages n’en finit pas, et qu’en outre, vos produits ou les produits de votre marque seront toujours mis à l’épreuve, car notamment ils seront rudement comparés avec les originaux.

Qui ne rêve pas de bien gagner sa vie ? Qui ne rêve pas de réussir
Il est important d’acquérir l’indépendance financière afin d’avoir la possibilité de vivre plus librement et
Vous voulez devenir riche sur Internet ? Vous avez bien raison. C’est possible aujourd’hui. Et vous
Vous voulez gagner au moins 10 000 euros par mois sur Internet ? Waooow !!!! J’adore ce genre
Vous avez déjà vu des gens vendre des produits sur Internet ? Vous avez déjà entendu

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here