5 erreurs communes chez les parents qui poussent vos enfants à vous mentir! A LIRE

0
58

L’un des pires défauts de l’homme, c’est le mensonge. Personne ne voudrait avoir un proche menteur, et encore moins un enfant qui ne nous dit pas la vérité. Pourtant ce sont nous même, de par nos propres erreurs éducatives, qui faisons que nos enfants finissent par nous raconter des mensonges.

Bien que nous détestions cela, le mensonge fait partie du propre de l’homme. Chaque être humain, à un moment ou à un autre, mentira à une autre personne. Cependant, il appartient à nous de faire en sorte que nos enfants puissent avoir assez confiance en nous, et être assez à l’aise avec nous, pour nous dire la vérité sur certains faits. Pour cela, il est important d’éviter les erreurs suivantes :

1. La punition :

Depuis des plusieurs siècles, et dans presque toutes les sociétés du monde, la punition a toujours été utilisée comme solution de recours pour ajuster certains mauvais agissements des enfants. Sauf que cette méthode a souvent des limites, dans le sens où  elle peut les pousser à nous mentir.

Il arrive des fois que l’enfant se mette à nous mentir juste par peur de notre réaction lorsque nous prendrons connaissance de la vérité. Par crainte d’être puni, il choisit de vous raconter une autre version de l’histoire, ou de ne pas reconnaître un fait qu’il a commis.

Pour éviter de telles situations, vous devez envisager de lever le pied sur la punition. Nous vous conseillons alors d’essayer de mettre en valeur l’honnêteté de votre enfant, en conversant plus avec lui, et lui faire comprendre ses erreurs, plutôt que de le punir successivement.

En procédant de la sorte, l’enfant va craindre un peu moins votre réaction lorsqu’il aura commis « une bêtise », ou tout autre acte dont il pourrait se sentir gêné de vous faire savoir.

2. La crainte de vous décevoir :

Voir la page suivante (Cliquez sur le bouton jaune en dessous)

Tout dépend de la cause des démangeaisons : seul le médecin est capable de faire
L'augmentation de l'éclairage urbain serait la nouvelle menace de la pollinisation. Publiée dans Nature, une
La maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson, ainsi que la Sclérose Latérale Amyotrophique (SLA) et
Les chaussures en caoutchouc connus sous le nom de « Crocs » sont très populaires de nos
Même si on n’en parle pas beaucoup, la consommation d’alcool peut être aussi dangereuse que

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here